FSSP Tours

Fraternité Sacerdotale St-Pierre à Tours

sentio hero

L’écho du sermon – 20 novembre 2016

Echo du sermon

La fin des temps, que l’Église propose à notre méditation le dernier dimanche de l’année liturgique, est, comme en témoigne l’abondante production d’œuvres de science-fiction post-apocalyptique de ces dernières décennies (dont le fameux Albator…), un sujet de fascination pour tous les hommes.
Mais il ne faut pas se laisser prendre au piège : nul ne sait ni le jour, ni l’heure du Jugement dernier, pas même les anges du ciel. Si Notre-Seigneur nous en donne les signes précurseurs, c’est pour que nous puissions nous y préparer, et non pour que nous nous prêtions à des interprétations farfelues. Mais se préparer à la fin du monde, ce n’est pas faire des provisions d’eau et de nourriture, ni construire un bunker, ni concevoir un vaisseau spatial pour échapper à la catastrophe. Car la fin du monde, pour nous chrétiens, n’est pas une catastrophe, mais le début d’un monde nouveau, l’inauguration du Royaume de Dieu. Se préparer à la fin du monde, c’est donc se préparer à ce monde nouveau, en portant notre croix, à la suite de Notre-Seigneur.

L’écho du sermon – 13 novembre 2016

Echo du sermon

«Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé, qu’un homme a pris et planté dans son champ. »
Le sénevé est le Christ mystique, c’est-à-dire l’Église qui continue son œuvre ici-bas, cette Église qui est née au soir de la Pentecôte et qui s’est répandue sur toute la terre. Mais cela est aussi vrai de chacun de nous : la vie surnaturelle nous a été donnée lors de notre baptême, et comme le grain de sénevé, elle doit croître jusqu’à devenir un arbre robuste dans lequel les oiseau du ciel peuvent se poser. Mais est-ce vraiment toujours le cas ? La fin de l’année liturgique est une invitation à se poser la question. Soyons dociles à la grâce de Dieu, laissons-nous faire pour parvenir au ciel, où lui seul peut nous conduire.

L’écho du sermon – 1 novembre 2016

Echo du sermon

Gaudeamus ! L’Église nous invite à nous réjouir avec une certaine insistance en ce jour de la fête de tous les saints, car la sainteté et le bonheur ne sont qu’un. Notre bonheur véritable est en Dieu. Or, être uni à Dieu, voilà ce qu’est la sainteté. Et non seulement tout le monde peut devenir un saint, mais c’est encore l’état surnaturel normal de notre âme. Tout le monde peut devenir un saint, peu importe ses péchés. Il n’est pas un seul de nos péchés qui n‘ait été déjà accompli par un saint. La sainteté ne consiste pas à ne jamais pécher, mais à se relever après chaque chute. Loin d’être réservée à une élite, elle est l’accomplissement normal de la vie surnaturelle. Si le Verbe s’est fait chair, s’il est mort pour nous, s’il est réellement présent dans l’Eucharistie, s’il s’offre chaque jour à la messe pour nous, alors seuls les saints sont pleinement dans l’ordre. Ne nous disons donc pas : « à quoi bon être saint ? Il me suffit d’être sauvé » car il n’y a au ciel que des saints.

L’écho du sermon – 30 octobre 2016

Echo du sermon

À Pilate qui l’interroge au sujet de son éventuelle royauté, Notre-Seigneur lui répond qu’il est effectivement roi. La Croix est le trône depuis lequel il a manifesté la royauté de Dieu : en s’offrant en expiation pour le péché du monde, il a vaincu la domination du prince de ce monde, instaurant ainsi définitivement le royaume de Dieu. Et pourtant, les nations, les institutions, les foyers et les cœurs refusent de se soumettre à ce règne d’amour. L’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, sont les conséquences d’un tel refus. Nous ne pouvons rester sans rien faire. Mais avant de vouloir faire régner Dieu sur nos états, faisons le régner dans nos familles, par la fidélité à la prière et une éducation authentiquement catholique. Prions pour notre propre conversion, puis pour celle de nos dirigeants. Seigneur, que votre règne arrive.

L’écho du sermon – 23 octobre 2016

Echo du sermon

« Et voici qu’une femme, qui souffrait d’une perte de sang depuis douze ans, s’approcha par derrière, et toucha la frange de son vêtement. Car elle disait en elle-même : Si je puis seulement toucher son vêtement, je serai guérie. »

Ce mal qui perdure depuis plus de douze ans chez l’hémorroïsse, c’est le péché d’habitude qui gangrène l’âme. Dieu étant notre lumière, plus une âme s’éloigne de lui par le péché, plus elle s’enfonce dans les ténèbres. Mais alors, comment une âme ainsi aveuglée peut-elle se sortir d’une habitude de péché ? Elle le peut si elle le veut. Elle le peut si elle sort sa volonté de son engourdissement dû à la mauvaise habitude. Elle le peut si elle va au Christ avec une ferme confiance. Elle le peut si elle se nourrit de l’Eucharistie, si elle se soigne par la pénitence, et si elle se fortifié par la grâce sur lui donnent les sacrements.

L’écho du sermon – 16 octobre 2016

Echo du sermon

«Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.» Rendre à chacun ce qui lui est dû, voilà en quoi consiste la vertu de justice, dont le champ d’application est immense. Aussi doit-on rendre à Dieu l’honneur qui lui est dû en assistant à la messe le dimanche. La justice s’applique également, entre autres, aux prêtres, que les fidèles ont le devoir d’aider matériellement en subvenant à leurs besoins. Et ce devoir s’applique naturellement avant tout aux prêtres qui nous sont le plus proche, ceux qui nous donnent les sacrements et prennent soin au quotidien de nos âmes.

L’écho du sermon – 2 octobre 2016

Echo du sermon

Que ce mois d’octobre, mois du rosaire, soit pour nous l’occasion de renouer avec notre chapelet. Que nos journées ne se finissent pas sans avoir été mises sous le sceau de Marie et de son très saint rosaire.

L’écho du sermon – 25 septembre 2016

Echo du sermon

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus a su nous montrer ce que la voie de l’enfance signifiait. La voie de l’enfance, c’est retrouver la candeur, la simplicité, la pureté des enfants. C’est surtout retrouver notre disponibilité à la volonté de Dieu, dans l’obéissance à ses commandements.

L’écho du sermon – 18 septembre 2016

Echo du sermon

Comme Jésus l’ordonne au paralytique (Mt 9,6), levons-nous, prenons notre lit, et retournons dans notre maison. Levons-nous, et accomplissons nos devoirs d’état avec courage. Prenons le lit de notre paresse et jetons-le au dehors. Retournons dans notre maison, c’est-à-dire dans notre âme, et aimons y accueillir Jésus. Surtout, allons vers Jésus et demandons-lui, comme le paralytique, de nous guérir de notre tiédeur.

L’écho du sermon – 11 septembre 2016

Echo du sermon

On ne peut envisager une vie chrétienne sans être membre d’une communauté. En effet, la communauté porte les difficultés et souffrances des uns et des autres, elle accompagne les sacrifices et les dons de vies, elle accueille le miséreux et le soulage de sa misère. Bref, la communauté est l’occasion qui nous est donnée de vivre les conseils évangéliques, d’imiter le Christ dans l’attention à l’autre, en d’autres termes, d’être missionnaires.

Bulletins

Agenda de la semaine

lundi 07 septembre 2020
  • De la férie lundi 07 septembre 2020
  • Confessions lundi 07 septembre 2020  18:30 - 18:50
  • Messe basse lundi 07 septembre 2020  19:00 - 19:30
mardi 08 septembre 2020
  • Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie mardi 08 septembre 2020
  • Messe basse mardi 08 septembre 2020  09:00 - 09:30
  • Confessions mardi 08 septembre 2020  18:30 - 18:50
  • Messe basse mardi 08 septembre 2020  19:00 - 19:30
mercredi 09 septembre 2020
  • De la férie mercredi 09 septembre 2020
  • Messe basse suivie d'un café mercredi 09 septembre 2020  06:45 - 07:30
  • Laudes mercredi 09 septembre 2020  07:45 - 08:00
  • Confessions mercredi 09 septembre 2020  18:30 - 18:50
  • Messe basse mercredi 09 septembre 2020  19:00 - 19:30
jeudi 10 septembre 2020
  • St Nicolas de Tolentino, confesseur jeudi 10 septembre 2020
  • Prime jeudi 10 septembre 2020  08:45 - 09:00
  • Messe basse jeudi 10 septembre 2020  09:00 - 09:30
  • Adoration et confessions jeudi 10 septembre 2020  09:45 - 10:30
vendredi 11 septembre 2020
  • De la férie vendredi 11 septembre 2020
  • Prime vendredi 11 septembre 2020  08:45 - 09:00
  • Messe basse vendredi 11 septembre 2020  09:00 - 09:30
  • Confessions vendredi 11 septembre 2020  18:30 - 18:50
  • Messe basse vendredi 11 septembre 2020  19:00 - 19:30
samedi 12 septembre 2020
  • Le Très St Nom de Marie samedi 12 septembre 2020
  • Confessions samedi 12 septembre 2020  10:00 - 10:50
  • Messe basse samedi 12 septembre 2020  11:00 - 11:30
dimanche 13 septembre 2020
  • 15ème dimanche après la Pentecôte dimanche 13 septembre 2020
  • Messe basse dimanche 13 septembre 2020  08:45 - 09:30
  • Chapelet dimanche 13 septembre 2020  09:30 - 10:00
  • Confessions dimanche 13 septembre 2020  09:30 - 10:00
  • Grand'messe dimanche 13 septembre 2020  10:15 - 11:30 Eglise Saint-Pierre Ville de Tours
  • Messe basse dimanche 13 septembre 2020  11:45 - 12:45
  • Messe basse dimanche 13 septembre 2020  18:15 - 19:00
Show Buttons
Hide Buttons