Echo du sermon

Echo du sermon

« Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, après avoir entendu la parole avec un cœur noble et bon, la garde et portent du fruit en abondance ».

La parole de Dieu, c’est tout ce que le créateur nous révèle. C’est toujours Dieu qui révèle. Et cette instruction que Dieu nous donne, sur lui, sur nous-même et sur notre prochain, et qui nous est transmise par l’auteur inspiré, se fait en deux étapes : tout d’abord Il nous enseigne une matière que nous devons ensuite digérer.

Dieu se révèle à nous à travers la Sainte Ecriture, mais cela ne suffit pas. La parole de Dieu peut tomber sur le chemin, sur la pierre ou dans les épines, et là, elle restera inféconde. Car la parole de Dieu doit être fécondée…, et doit même féconder nos esprits et nos cœurs. Cette révélation doit donc être digérée par nous. Elle doit être filialement reçue par nous, mais elle doit surtout être méditée, contemplée.

Et là encore, cela ne suffit pas. Si nous voulons que le Christ se révèle à nous, nous devons disposer nos âmes à le recevoir, et les disposer en premier lieu en le recevant, Lui qui vient se révéler à nous, dans la grâce qu’il nous donne par les sacrements. Les sacrements entretiennent nos âmes comme on entretient la bonne terre qui recevra la semence.

N’oublions pas non plus que cette révélation que Dieu nous fait, ne s’arrête pas dans le temps. Essayons de ne pas compartimenter nos vies. Si le dimanche est réservé à Dieu, les autres jours de la semaine ne lui sont pas interdits. La messe, la contemplation de ses mystères, la prière en famille ou individuelle, tout cela doit être vécu par les chrétiens quotidiennement.

Previous
Antienne O Emmanuel
Next
Neuvaine à saint Joseph – 11 mars
Show Buttons
Hide Buttons