Annonces pour l’église Saint-Pierre-Ville du 1er au 15 novembre

Non classé
“Espère le Seigneur, sois fort et prends courage espère le Seigneur”. Psaume 26.
Bien chers amis,
Pendant ces nouvelles semaines de privation de liberté qui nous sont imposées, je vous invite à prier tous les jours et à apprendre par coeur le psaume 26. Cette prière sera certainement source de grâces de conversion et de charité. Ce psaume est magnifique et particulièrement adapté aux épreuves que nous traversons. Cette prière saura répondre aussi aux épreuves personnelles et connues de vous seuls. Les abbés se tiennent à votre disposition dans la limite des possibles. N’hésitez pas à demander tout ce dont vous avez besoin. Je vous encourage aussi vous soutenir les uns les autres, particulièrement ceux qui sont proches géographiquement.
Voici les principales annonces :
1/ – Les messes du 1er et 2 novembre sont maintenues. Il vous suffit de mettre la bonne précision sur votre attestation dérogatoire.
Ensuite et jusqu’à nouvel ordre, l’église Saint-Pierre-Ville sera ouverte :
– du lundi au vendredi de 18h à 19h.
– Jeudi et samedi de 10h à 11h
– Dimanche de 8h30 à 10h, de 11h à 12h et de 17h à 19h.
A chaque fois, le Saint Sacrement sera exposé et un prêtre sera de permanence, disponible pour les confessions et donner la Communion.
Il faudra faire particulièrement attention à observer toutes les mesures sanitaires, à bien se répartir dans l’église et qu’il n’y ait jamais plus d’une vingtaine de personne en même temps.
2/ Les salles du Centre Paroissial sont fermées. Les cours et réunions ne sont plus possibles. Afin d’assurer continuité et enseignement, nous allons essayer de mettre en place des visios pour la plupart des cours de catéchismes.
3/ Il y aura encore des travaux dans l’église et dans la cours en novembre et décembre.
Hauts les coeurs !
Avec l’assurance de mon dévouement sacerdotal, Abbé Vianney Le Roux FSSP
Sermon abbé Perret :

Chers amis,

Une fois n’est pas coutume, je m’appuierai aujourd’hui principalement sur l’Epître de ce jour, car les accents de Saint Paul nous sont particulièrement précieux en ces temps.

Saint Paul écrit aux philippiens afin de les mettre en garde contre de mauvaises habitudes et de mauvaises conduites de vie vers lesquelles sont tentés certains d’entre eux. Il les met en garde en leur donnant l’exemple de ce que sont devenus ceux qui ont suivi une telle pente.

« Beaucoup, aujourd’hui, se conduisent en ennemis de la croix du Christ » leur dit-il. Et la sanction d’un tel comportement tombe immédiatement après ; sans appel : « ils vont à leur perte ».

C’est vrai que nous pouvons encore aujourd’hui le constater. Les temps n’ont pas changé  aujourd’hui, surtout dans nos pays en pleine apostasie (et la récente décision pleine d’injustice du conseil d’Etat est là pour le confirmer !), beaucoup se conduisent en ennemis de la Croix du Christ, faisant de la terre et de ses ressources les seuls capables de leur donner le bonheur auquel tout homme aspire, par nature. Ils font ainsi, comme nous le dit Saint Paul, de leur ventre leur dieu, et de ce qui devrait leur faire honte, leur gloire, en n’ayant de goût « que pour les choses de la terre », c’est-à-dire celles qui passent, et qui, parce qu’ellespassent, ne seront jamais la vraie source de bonheur pour l’homme, lequel cherche un bonheur qui ne passe pas.

Nous sommes nous-même, avouons-le souvent tentés de cette façon. Non que les choses de la terre soient mauvaises, mais elles ne doivent être que des moyens pour atteindre les choses du ciel. Et c’est ainsi que nous devrions vivre, comme le poursuit saint Paul : « Pour nous au contraire, notre vie est dans les cieux, d’où nous attendons également le Sauveur… »

Lorsque Saint Paul nous dit que notre vie est dans les cieux, il veut dire que ce qui est essentiel pour nous est dans les cieux. L’accessoire peut être sur terre. Si l’essentiel est aux cieux, alors tout sera équilibré. Le vrai problème est quand on met l’essentiel sur terre et l’accessoire aux cieux (ou dans la sphère privée, ou à la fin du calendrier…)

Cet essentiel qui nous saute – pour ainsi dire – à la figure lorsqu’une grave maladie nous surprend, ou que la mort se profile à l’horizon, Jésus nous avait déjà dit de le chercher d’abord. Saint Paul nous dit même qu’il faut en attendre tout dès aujourd’hui.

Et c’est peut-être sur cette façon d’en attendre tout dès aujourd’hui que nous pourrions prendre quelques résolutions pour les semaines qui viennent.

En revenant vers ces personnes trop nombreuses qui se comportent aujourd’hui comme des ennemis de la Croix du Christ, il faut bien nous dire que dans l’absolu, nous ne sommes ni meilleurs ni pires que ces personnes-là. Car ce que nous avons éventuellement de meilleur qu’elles, nous l’avons reçu : « Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? » Pour autant, si nous ne sommes ni meilleurs ni pires, nous possédons les meilleurs moyens pour devenir meilleurs et acquérir ce salut et bonheur éternel auquel nous aspirons. Et ces moyens, nous devons les connaître, les utiliser, les faire rayonner. C’est notre responsabilité de chrétiens dans la cité.

Nous avons, face aux épreuves que nous traversons des moyens bien supérieurs à ceux de beaucoup, des moyens spirituels, qui ont été fait spécialement pour les hommes. C’est-à-dire que ces moyens ont beau être spirituels, ils s’ajustent parfaitement à notre nature humaine pour que cette dernière puisse en profiter pleinement.

Nous devons alors les utiliser et les user jusqu’à la corde, et surtout savoir que si nous les négligeons, alors, nous aurons beau demander de l’aide au ciel… Ce dernier pourra nous répondre que nous ne tendons pas la main au bon moment, et que finalement, nous attendons cette aide trop tard !

L’un de ces moyens est la prière, l’union à Dieu dans l’intimité de notre âme. Pas un auteur spirituel ne dit que l’oraison n’est pas une respiration vitale de l’âme pour avoir une vie spirituelle pleine et solide. L’oraison est un cœur à cœur avec Dieu dans lequel il verse son amour en nous et dans lequel nous Lui offrons notre petite personne. C’est le moment par excellence où Dieu va avoir le bonheur de trouver notre âme toute à lui, présente uniquement pour lui (car elle ne conduit pas en même temps, elle ne récapitule pas sa liste d’occupations du jour, elle ne s’imagine pas la meilleure façon de faire comprendre à un proche qu’il nous a blessé…) c’est un moment où l’âme essaye d’être toute à son Créateur, simplement par amour pour lui.

Alors face à une âme qui prend du temps pour lui, nous pouvons être certain que Dieu prendra du temps pour elle ; lui donnera telle ou telle vertu, telle ou telle grâce. Peut-être cette grâce ne surviendra-t-elle pas au moment même de l’oraison, mais (n’oubliant pas que toute image a ses limites) ainsi qu’une voiture qui a pris le temps de faire le plein d’essence, bien qu’extérieurement, rien n’apparaisse entre avant et après le plein, cette voiture pourra aller beaucoup plus loin et beaucoup plus sereinement que celle qui n’aura pas pris ce temps.

Chers amis, durant cette nouvelle période de confinement, notre église de Saint Pierre Ville sera ouverte tous les jours, avec le saint Sacrement exposé. Profitez-en ! Venez recharger les batteries de votre âme auprès du bon Dieu. Donnez-lui les moyens de vous aider à traverser cette nouvelle épreuve plus facilement et sereinement que lors de mars-avril dernier.

Et si ma foi vous ne pouvez pas venir aussi souvent que vous le souhaiteriez, je vous encourage à prendre quelques instants, peut-être même aux moments précis de l’ouverture de l’église, pour vous unir par un simple acte d’adoration à l’hostie qui  y sera exposée.

Forts de ces quelques conseils, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter celui de saint Paul, que je fais mien aujourd’hui « Tenez bon dans le Seigneur, mes bien-aimés. » Soyez certains que ma prière quotidienne vous accompagne.

 

Ainsi soit-il

Previous
Annonces pour le 25 octobre au 8 novembre
Next
Bulletin n°8 de la Maison Saint-Lidoire – FSSP

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bulletins

Agenda de la semaine

lundi 23 novembre 2020
  • Saint Clément 1ier, pape et martyr lundi 23 novembre 2020
  • Confessions lundi 23 novembre 2020  18:30 - 18:50
  • Messe basse lundi 23 novembre 2020  19:00 - 19:30
mardi 24 novembre 2020
  • Saint Jean de la Croix, confesseur et docteur mardi 24 novembre 2020
  • Messe basse mardi 24 novembre 2020  09:00 - 09:30
  • Catéchisme pour les collégiens mardi 24 novembre 2020  17:30 - 18:30
  • Confessions mardi 24 novembre 2020  18:30 - 18:50
  • Messe basse mardi 24 novembre 2020  19:00 - 19:30
mercredi 25 novembre 2020
  • Sainte Catherine, vierge et martyre mercredi 25 novembre 2020
  • Messe basse suivie d'un café mercredi 25 novembre 2020  06:45 - 07:30
  • Laudes mercredi 25 novembre 2020  07:45 - 08:00
  • Catéchisme pour les primaires mercredi 25 novembre 2020  10:00 - 11:00
  • Catéchisme pour les primaires mercredi 25 novembre 2020  16:30 - 17:30
  • Catéchisme pour les collégiens mercredi 25 novembre 2020  17:30 - 18:30
  • Confessions mercredi 25 novembre 2020  18:30 - 18:50
  • Messe basse mercredi 25 novembre 2020  19:00 - 19:30
jeudi 26 novembre 2020
  • Saint Silvestre, abbé jeudi 26 novembre 2020
  • Prime jeudi 26 novembre 2020  08:45 - 09:00
  • Messe basse jeudi 26 novembre 2020  09:00 - 09:30
  • Adoration et confessions jeudi 26 novembre 2020  09:45 - 10:30
vendredi 27 novembre 2020
  • De la férie vendredi 27 novembre 2020
  • Prime vendredi 27 novembre 2020  08:45 - 09:00
  • Messe basse vendredi 27 novembre 2020  09:00 - 09:30
  • Confessions vendredi 27 novembre 2020  18:30 - 18:50
  • Messe basse vendredi 27 novembre 2020  19:00 - 19:30
samedi 28 novembre 2020
  • De la férie samedi 28 novembre 2020
  • Confessions samedi 28 novembre 2020  10:00 - 10:50
  • Messe basse samedi 28 novembre 2020  11:00 - 11:30
dimanche 29 novembre 2020
  • 1er dimanche de l'Avent dimanche 29 novembre 2020
  • Messe basse dimanche 29 novembre 2020  08:45 - 09:30
  • Chapelet dimanche 29 novembre 2020  09:30 - 10:00
  • Confessions dimanche 29 novembre 2020  09:30 - 10:00
  • Grand'messe dimanche 29 novembre 2020  10:15 - 11:30 Eglise Saint-Pierre Ville de Tours
  • Messe basse dimanche 29 novembre 2020  11:45 - 12:30
  • Messe basse dimanche 29 novembre 2020  18:15 - 19:00
Show Buttons
Hide Buttons